Mardi 27 octobre 2020

Autres

Partager l'article sur :

Quelles tendances pour l'éducation numérique ?

La montée en puissance de l'éducation numérique a été accélérée par la crise de la Covid-19. Entre enseignement hybride et à distance, l'éducation numérique est plurielle et s'adresse aussi bien aux écoliers qu'aux adultes en formation professionnelle.

Picture of the author

La montée en puissance de l'éducation numérique a été accélérée par la crise de la Covid-19. Entre enseignement hybride et à distance, l'éducation numérique est plurielle et s'adresse aussi bien aux écoliers qu'aux adultes en formation professionnelle. Elle permet aux acteurs du monde de l'éducation de s'adapter aux enjeux actuels. 

Pour vous PrepAcademy décrypte les tendances de ces nouveaux outils éducatifs.

L'éducation numérique, de quoi parle-t-on ?

L'éducation numérique désigne à la fois l'apprentissage à distance et les outils numériques mis au service de l'éducation.

Le numérique éducatif a connu un essor ininterrompu depuis le début des années 2000. Il s'est accompagné, dans les classe, d'un enseignement des TIC (techniques d'information et de communication). En effet, l'éducation numérique, c'est aussi l'éducation au numérique.

Selon l'Insee (Équipements et usages dans les établissements scolaires) la formation au numérique et son usage en classe sont en forte progression en France comme en Europe. Le numérique serait-il devenu incontournable dans le milieu éducatif ? Il apparaît qu'au plus les apprenants sont âgés, au plus les outils numériques trouvent leur place dans les salles de cours.

Bien entendu, 2020 est l'année de la généralisation de l'enseignement à distance. Le numérique n'est plus seulement au service de l'éducation. Il a été, pendant de longues semaines, ce qui a permis la mise en oeuvre de la continuité pédagogique. Aujourd'hui encore, depuis le nouveau confinement, les Universités françaises ne peuvent assurer leurs enseignements qu'à distance. 

L'éducation numérique n'est donc plus un gadget permettant une transmission plus ludique du savoir. Elle est en phase de devenir, dans de nombreux cas, la condition sine qua non de cette transmission.

Les enjeux de l'éducation numérique

Avant la crise de la Covid-19 et aujourd'hui encore lorsque l'enseignement présentiel est possible, l'éducation numérique a été mise au service de l'efficacité pédagogique. Rendre l'enseignement plus interactif, plus ludique et participatif sont les objectifs de ces outils et des sociétés qui les conçoivent et développent. Applications, plateformes de e-learning ou innovations tangibles (par exemple le tableau interactif) viennent enrichir l'expérience des élèves. 

Depuis Mars 2020, la transformation numérique de l'éducation permet d'assurer la continuité pédagogique. C'est aujourd'hui, plus que jamais, une priorité non seulement pour le ministère de l'Éducation nationale mais, plus largement, pour lutter contre la propagation du virus.

Ce sont principalement des plateformes digitales qui permettent de faire le lien entre apprenants et enseignants. Mais cela ne suffi pas : on n'enseigne pas à distance comme en présentiel. Il ne s'agit pas simplement diffuser un cours traditionnel par le biais de la visioconférence. Il faut donc repenser entièrement l'enseignement dès lors qu'il n'a pas lieu en présentiel. Ne pas le faire, ce serait prendre le risque serait de renforcer les inégalités éducatives.

Les sociétés membres de la EdTech France entendent "mettre la technologie au service de l'éducation et de la formation". Car il ne s'agit pas uniquement de permettre aux élèves de la maternelle à l'enseignement supérieur de suivre leur cursus de manière continue. La formation professionnelle est également concernée par cette nécessaire évolution. Les professionnels, quel que soit leur secteur d'activité, doivent s'adapter et continuer à accroitre leurs compétences. Pour les adultes également, on n'apprend plus aujourd'hui comme au siècle dernier. Tout simplement parce que notre rapport à l'information a fortement évolué au cours des dernières décennies. 

Covid-19 : quelles évolutions pour la formation professionnelle ?

La salle de classe nouvelle génération

Face à une génération élevée dans la proximité des écrans, il est nécessaire de s'adapter pour garder l'attention d'élèves habitués à scroller. Les salles de classe sont de plus en plus flexibles et interactives. On y trouve par exemple de manière de plus en plus commune :

  • un tableau blanc interactif (ou tableau numérique/pédagogique interactif)
  • un dispositif de classe numérique mobile (chariot ordinateur)
  • des tablettes pour les élèves
  • l'utilisation d'applications par le professeur

La salle de classe nouvelle génération laisse toute sa place à l'enseignement numérique !

Aujourd'hui, dans les faits, l'enseignement est de plus en plus hybride. Il alterne les phases d'enseignement dynamique avec les situation d'enseignement classiques. Le numérique éducatif est mis au service de ludification des apprentissages.

Le recours aux technologies immersives est encore anecdotique mais pourrait se développer rapidement. Il s'agit de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée et des 360°.

Bien entendu, de tels équipements ont un coût plutôt élevé et toutes les écoles ne peuvent se le permettre. La salle de classe nouvelle génération représente donc une tendance et pourrait devenir la norme dans les prochaines années. 

L'utilisation du numérique à l'école.

L'éducation numérique à distance

L'année 2020 a généralisé le recours à l'enseignement à distance. Avec plus ou moins de succès cependant. En effet, les établissements qui fonctionne habituellement en présentiel ont été forcés d'y avoir recours dans l'urgence. Mais l'enseignement numérique à distance n'a pas attendu la crise de la Covid-19 pour se développer, avec plusieurs tendances observables.

ENT : l'utilisation des Espaces Numériques de Travail est entrée dans les moeurs, de la maternelle à l'enseignement supérieur. L'ENT permet par exemple de :

  • communiquer par messagerie avec les différents intervenants (enseignants, parents, élèves)
  • déposer une copie
  • consulter ses cours
  • accéder à des ressources complémentaires
  • indiquer quels sont les devoirs à faire
  • saisir les notes obtenues

Il représente le premier pas vers l'enseignement numérique à distance. Il permet également de faire entrer le recours aux outils numériques dans les habitudes des enseignants comme des élèves. 

E-learning ou formation en ligne, désigne à l'origine une plateforme sur laquelle l'apprenant suit des cours selon un programme type et s'auto-évalue. Il est largement utilisé en entreprise et par les institutions pour des formations ponctuelles. Le e-learning a fortement évolué ces dernières années. Plus flexible, plus complet, il permet de valider des diplômes reconnus. L'élève n'est plus forcément seul et le programme s'adapte à ses besoins et sa manière de travailler : l'adaptive learning révolutionne le monde de la formation à distance ! Derrière ce terme se trouve une technologie numérique innovante qui analyse les besoins de l'apprenant pour adapter le parcours d'apprentissage. 

Le recours massif à la visioconférence est la grande tendance de l'éducation numérique à distance. Elle était déjà utilisée par les organismes de formation à distance avant que l'enseignement l'emploie pendant les périodes de confinement. De nouvelles plateformes ont vu le jour, d'autres sont sorties de l'anonymat. Elle incluent de nouvelles fonctionnalités et deviennent plus intuitives, et plus performantes. Idéal pour créer et conserver le lien entre apprenants et enseignants ou formateurs.

Les MOOC (Massive Open Online Course) sont des cours :

  • en ligne, accessible en direct comme en lecture libre
  • ouverts à tous, c’est à dire qu’on peut s’y inscrire librement sans condition de diplôme ou d’expérience sur la plateforme de diffusion du mooc
  • gratuits, avec parfois des frais de passage de certification

Il s’agit donc d’une diffusion libre et gratuite de la connaissance, sur à peu près tous les sujets, du cours de médecine au décryptage de la nouvelle tendance marketing.

Ce format d'apprentissage s'organise généralement en alternant :

  • cours vidéos de 5 à 10 minutes
  • exercices d’auto validation
  • exercices pratiques et activités collaboratives avec les professeurs et les co-apprenants

Son caractère “massif” rend quasiment impossible l’échange direct entre un apprenant et le professeur. Les co-apprenants s’aident et se corrigent donc entre eux le plus souvent, ce qui crée une dynamique de groupe inspirante et motivante. A l’origine, les mooc étaient avant tout destinés aux étudiants et diffusés par les universités, mais on peut observer qu’aujourd’hui la plupart des apprenants sont des salariés souhaitant développer de nouvelles compétences. 

Les mooc sont donc de plus en plus utilisés par les entreprises, à tel point que deux nouvelles formes ont émergé :

  • Cooc : Corporate Open Online Course, la formation est propre à une entreprise mais peut être à diffusion large parmi les salariés.
  • Spoc : Small Private Online Course, ce sont des formation en ligne à effectifs réduits. Privé et destiné par exemple à un petit groupe de salarié d’une entreprise ou de plusieurs entreprises du même secteur pour leur délivrer un enseignement sur-mesure. 

L'éducation numérique à distance est un champs d'expérimentation en constante évolution.

L'éducation numérique permet l'individualisation des apprentissages

L'éducation numérique permet d'aller vers une individualisation des apprentissages. Nous l'avons vu dans le paragraphe précédent, grâce à l'adaptive learning, chaque apprenant bénéficie ainsi d'une proposition d'éducation optimale. On parle d'apprentissage adaptatif. L'apprentissage adaptatif utilise bien entendu l'outil informatique pour définir, en fonction des résultats obtenus à un test, quel est le meilleur contenu à proposer ensuite. 

C'est un autre rapport à l'éducation, centré sur l'élève. C'est également un des avantages de l'éducation numérique à distance par rapport au présentiel. 

Cette individualisation de l'apprentissage nécessite un accompagnement renforcé. En effet, il ne s'agit pas de laisser l'apprenant seul face à l'outil informatique. Si l'éducation numérique permet l'élargissement du recours à l'adaptive learning, il est nécessaire de placer le formateur au centre du dispositif. 

Lorsqu'il est numérisé pour être proposé à distance, l'enseignement doit être entièrement repensé pour s'adapter à ce type de parcours. L'apprentissage adaptatif diminue le risque de décrochage et augmente l'implication de l'élève dans sa formation. Il semble donc parfaitement adapté pour répondre aux enjeux actuels. Cette tendance devrait donc se renforcer à l'avenir, même si cela demande de repenser les programmes de formation concernés.

Quels sont les obstacles auxquels l'éducation numérique doit faire face ?

Pour déployer ces innovations et profiter pleinement de ce qu'elles peuvent nous apporter, il y a cependant des challenges à relever.

Le premier est de limiter la fracture numérique et l'illectronisme (qui touche 17% de la population en France). Toutes les tranches d'âge sont concernées. Plusieurs facteurs entrent en jeu, qu'ils soient matériels ou non (accès au haut-débit, à un ordinateur...). Il faut donc faciliter l'accès aux équipements et rendre infrastructures plus efficientes.

Ainsi, certaines Universités ont ainsi acheté des ordinateurs pour les mettre à disposition des étudiants qui ne pouvaient s'en procurer. Les apprentis bénéficient eux d'une aide de 500€ pour l'acquisition de matériel informatique. Les établissements scolaires sont chaque année d'avantage pourvus en matériel informatique et numérique. Le taux d'équipement et l'accès des apprenants à l'outil numérique tend donc à s'améliorer.

Mais pour lutter contre l'illectronisme, s'équiper d'un ordinateur ou d'une tablette ne fait pas tout. Encore faut-il savoir s'en servir. Pour cela, il faut mettre en place des actions de formation. Ce qui n'est pas évident en pleine crise sanitaire.... Il est donc nécessaire de renforcer l'éducation au numérique aussi bien en milieu scolaire que professionnel. Oui, les jeunes sont à l'aise sur les réseaux sociaux. Mais la première phase de confinement a révélé qu'en dehors de cette utilisation passive, il n'étaient au fond pas forcément plus aguerris que leurs ainés.

Au cours de la première phase de confinement, un des freins majeurs au déploiement de la formation et de l'enseignement à distance a été l'absence de formation des enseignants et formateurs à ces outils. Ils doivent donc être eux-mêmes préparés à assurer la continuité pédagogique.

L'étude de l'Insee que nous avons cité au début de cet article (Équipements et usages dans les établissements scolaires) révèle que : "Malgré la faible utilisation des TIC en classe, les enseignants français manifestent un intérêt pour les TIC. C’est en effet l’un des domaines où leurs besoins en formation continue (23 % des enseignants) et leur taux de participation sont élevés (50 %, soit une hausse de 11 points de pourcentage depuis 2013)." 

Si les enseignants peuvent accéder à de telles formations, les intervenants des centres de formation professionnels ne sont pas toujours si bien lotis. Il est donc urgent et indispensable de former ces derniers. Nombre de ces instituts de formation sont privés, la tâche s'avère donc difficile. Mais elle est essentielle : la formation professionnelle, en particulier à destination des jeunes et l'un des piliers du plan #1jeune1solution. Le gouvernement a d'ailleurs prévu d'accompagné les organismes de formation professionnelle vers la numérisation des contenus de formation.

Enfin, la non adaptation des séquences pédagogiques à l'éducation numérique est une problématique centrale. En effet, numériser un contenu est loin d'être suffisant. Les professionnels de l'éducation se penchent déjà sur la question et de nombreux organismes de formation, comme PrepAcademy, sont spécialisés dans la formation en ligne et l'utilisation d'outils innovants et efficients.

Chez PrepAcademy, la formation passe bien entendu par un contenu de qualité, aussi bien écrits que vidéo, des exercices d'application et examens blancs, mais aussi :

  • un programme de formation personnalisé
  • un tutorat à distance pour ne jamais être seul
  • un accompagnement professoral novateur, notamment en visioconférence

Les résultats ainsi obtenus sont tout simplement exceptionnels. Pourquoi nos taux de réussite sont excellents ?

L'éducation numérique est-elle l'avenir de l'éducation ? Chez PrepAcademy nous en sommes convaincus.

 

PrepAcademy | Auteur

Mélie Castelain

Articles similaires

PrepAcademy | Quelle préparation choisir pour son concours ?

Autres

12 / 06 / 2018

Quelle préparation choisir pour son concours ?

Ça y est c’est fait : vous avez décidé de passer le concours ! Votre décision a été réfléchie (ou pas). Vous avez votre date de passage (ou pas). Maintenant, reste à répondre à une question importante : comment allez-vous vous préparer ?

P

PrepAcademy

PrepAcademy | Comment bien se préparer pour son épreuve orale ?

Autres

16 / 06 / 2018

Comment bien se préparer pour son épreuve orale ?

Chez PrepAcademy, nous avons noté une constante chez nombre de nos élèves : beaucoup trop prennent l’épreuve orale à la légère. A première vue, on pourrait les comprendre.

P

PrepAcademy

PrepAcademy | Pourquoi il ne faut surtout pas travailler 7 heures par jour !

Autres

18 / 07 / 2018

Pourquoi il ne faut surtout pas travailler 7 heures par jour !

Vous culpabilisez car hier vous n’avez pas tenu votre programme de 10 heures de révisions ? Cet article est pour vous.

P

PrepAcademy